Système d'orientation




Sur les grandes éoliennes, la nacelle est trop lourde pour être orientée dans le vent par une dérive. C'est donc l'automate qui ordonne à un servomoteur de modifier la direction de la nacelle en fonction de l'indication du vent reçue de la girouette située sur le toit de l'éolienne.

Principes

Le système d'orientation utilise des moteurs électriques pour faire pivoter la nacelle par le biais du pivot d'orientation (couronne dentée : crémaillère) de sorte à placer le rotor face au vent. Le dispositif d'orientation est contrôlé par un automate qui enregistre la direction du vent grâce aux signaux émis par la girouette. Il permet aussi de « verrouiller » l'éolienne dans l'axe du vent grâce à un frein. Des études en cours menées par des chercheurs de l'Université de Stuttgart (Bade-Wurtemberg) 1) prévoient le remplacement de la girouette par un LIDAR (radar optique permettant de mesurer à distance la vitesse du vent et capable de détecter à l'avance l'intensité de rafales approchant) afin de pouvoir anticiper la vitesse et l’orientation du vent, et ainsi orienter le rotor plus efficacement. L'anémomètre permet de connaitre également la vitesse du vent, relié système de contrôle il permet d’activer les mécanismes de freinage de l’éolienne afin de ralentir ou d’arrêter l’éolienne si la vitesse du vent est trop élevée.

La couronne d’orientation

La couronne d’orientation transmet des efforts d’une partie tournante vers la partie fixe d’un mécanisme.

Voir aussi

Vous aussi
participez au projet !